AÉROPORT INTERNATIONAL LÉON MBA DE LIBREVILLE
Vol Horaire Destination Terminal Statut
AT 537 05:40 CASABLANCA Hall International Annulé
J7-011 07:00 PORT GENTIL Terminal 2 Afrijet Décollé à 07:34
NRG 101 07:30 PORT GENTIL Hall Domestique Décollé à 07:45
HF 821 08:05 LOME Hall International Décollé à 07:55
Q8 703 13:10 COTONOU Hall International Retardé
ET 923 14:20 ADDIS ABEBA Hall International Décollé à 14:39
KP 040 18:30 KINSHASA Retardé à 19:15
SA 090 19:45 COTONOU Hall International Enregistrement
J7-021 20:00 PORT GENTIL Terminal 2 Afrijet
AF 977 23:00 PARIS CDG Hall International Enregistrement
Vol Horaire Source Terminal Statut
AT 537 04:40 CASABLANCA Hall International Annulé
NRG 102 08:20 PORT GENTIL Hall Domestique Arrivé à 09:00
J7-012 09:00 PORT GENTIL Terminal 2 Afrijet Arrivé à 09:10
Q8 703 12:20 POINTE NOIRE
ET 923 13:20 ADDIS ABEBA Hall International Arrivé à 13:12
Q8 574 13:50 BAMAKO Hall International Arrivé à 13:40
WB 214 14:05 KIGALI Hall International Arrivé à 13:25
SA 090 18:55 JO BOURG Hall International
J7-022 19:20 PORT GENTIL Terminal 2 Afrijet
HF 820 22:30 ABIDJAN Hall International

Libreville, capitale du Gabon, dispose d’un aéroport international depuis les années cinquante. Des aménagements successifs lui ont permis d’accueillir au fil de l’évolution tous les types d’avions. L’adaptation aux très gros porteurs (type 747) date de la fin des années soixante. Des équipements de navigation aérienne et d’atterrissage aux instruments, conformes aux spécifications internationales, permettent l’accès de l’aéroport par tous les temps.

L’Aéroport International Léon MBA de Libreville doit sa dénomination au premier Président de la République Gabonaise (17 Août 1961 – 28 Novembre 1967).

Historique de l’aéroport International Léon Mba de Libreville

L’aérogare sous sa forme actuelle date de 1991, elle est dimensionnée (16.000 m²) pour accueillir jusqu’à 1,2 million de passagers par an. Deux passerelles télescopiques permettent un accès direct de l’aérogare aux avions. Une aérogare fret de 10.000 m² permet de traiter jusqu’à 40.000 tonnes de fret par an.

Jusqu’en 1988, l’aéroport a été géré par l’ASECNA (Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar). Depuis cette date l’Etat Gabonais a concédé la gestion commerciale de l’aéroport pour 30 ans à ADL, Société anonyme de droit gabonais. Cette Concession, accordée par Décret à ADL fixe les missions du Concessionnaire : exploitation, entretien, renouvellement et développement des infrastructures. Un Cahier des Charges précise les conditions dans lesquelles s’exerce cette délégation de service public. Les missions de navigation aérienne et de sécurité incendie restent du domaine de l’ASECNA. Les missions de sécurité publique et de sûreté  restent du domaine de l’Etat Gabonais: Police aux Frontières, Gendarmerie, Haute Autorité de Sûreté et de Facilitation.

Société de droit gabonais dont l’Etat est actionnaire, ADL s’appuie sur un partenariat très étroit avec Egis Aiport Operation (groupe Egis) et l’Aéroport Marseille Provence, dans le cadre d’un des premiers PPP africains (Partenariat Public Privé).

Missions

L’aéroport se positionne au service de ses clients comme un pôle d’activités attractif et dynamique, performant et sécurisé, intégré dans la zone CEMAC avec pour missions principales : L’exploitation, l’aménagement, le développement et l’entretien des infrastructures aéroportuaires.