L’Aéroport international Léon Mba de Libreville certifié !

Sous le haut patronage de son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, Aéroport de Libreville a organisé une cérémonie de remise officielle du Certificat d’Aérodrome, ce jeudi 30 août à l’Hôtel Radisson Blu.

La cérémonie s’est déroulée en présence de Monsieur Justin NDOUNANGOYE Ministre des Transports et de la Logistique, de Monsieur Mam Sait JALLOW Directeur régional OACI DAKAR, de Monsieur Daniel LEFEBVRE, Directeur Général d’Aéroport de Libreville (ADL S.A), de Monsieur Arthur NKOUMOU DELAUNAY, Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), de Monsieur Jean-Paul MAKOSSO, Représentant de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), des partenaires de la plateforme et des représentants des compagnies aériennes. Un film de présentation du processus de certification a ouvert la cérémonie, qui s’est poursuivie par des discours et la remise officielle du Certificat d’Aérodrome au DG d’ADL par le DG de l’ANAC, l’entité compétente pour certifier le gestionnaire d’Aéroport. La cérémonie s’est conclue par un cocktail.

Depuis quelques années maintenant, il est apparu important au niveau mondial d’établir des normes de sécurité pour les aéroports afin qu’elles soient identiques. L’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) a donc défini des critères qui permettent aux aéroports d’adopter le même standard tant au niveau de l’infrastructure elle-même que dans la mise en œuvre des procédures relatives à la Sécurité aérienne. Aéroport de Libreville étant la principale porte d’entrée du Gabon et la première image du pays donnée aux voyageurs, il était important qu’il se conforme à ces normes internationales.

C’est dans ce contexte qu’ADL, l’ANAC Gabon et l’ASECNA se sont engagés dans le projet de certification des aérodromes en Afrique occidentale et centrale lancé le 10 août 2016 à Dakar. M. Nika Meheza MANZI, Expert Aérodromes et Aides au sol au Bureau régional Afrique Occidentale et Centrale de l’OACI à Dakar a ainsi effectué une mission à Libreville en septembre 2017 afin d’évaluer la mise en œuvre des plans d’actions de l’ANAC et d’ADL SA ainsi que l’élaboration du planning des activités.

Suite à cette expertise, des axes de progression ont été identifiés et des travaux lancés afin de remplir les exigences de la certification, comme par exemple :
– Des travaux de mises aux normes des installations sur la piste.
– La Mise en place d’une cellule pour la gestion du Péril Animalier.
– L’investissement dans les ressources humaines par le recrutement de techniciens et la mise en œuvre d’une politique de formation efficiente.

Les coûts engendrés par ces travaux se sont élevés à plus d’un milliard de francs CFA hormis les recrutements.
Une succession d’audits et d’inspections techniques ont permis de contrôler l’avancée des axes de progression.
Cette certification est le résultat d’une collaboration réussie et d’une implication conjuguée et manifeste de tous les opérateurs aéroportuaires. Elle permet de revaloriser l’Aéroport sur le plan international et d’ouvrir des perspectives afin d’attirer de nouvelles compagnies aériennes internationales.

ADL est animé d’une grande fierté d’être le premier aéroport d’Afrique centrale à obtenir le Certificat d’Aérodrome.
Pour en savoir plus sur le processus de certification, visionnez notre film documentaire -> ICI

DDL-VISUEL 1